Les races ovines du Valais

Depuis des décennies, l’estivage alpin favorisa le croisement entre différentes races. En 1884 fut décrétée en Valais une loi instaurant des mesures strictes en vue de l’amélioration de l’élevage des races de moutons. On y créa des syndicats d’élevage et on organisa des concours publics, lors desquels les propriétaires reçurent des prix en liquide pour les meilleures bêtes. En 1915, la loi fut complétée par une ordonnance cantonale qui ne reconnaissait que les races considérées comme méritantes. Dorénavant, elles seules eurent l’occasion de s’aligner lors des concours qui avaient pour but l’amélioration des performances d’élevage. Il s’agissait de la race «Nez Noir» de la vallée de Viège et de la «Race brune de Bagnes» appelée également «Roux de Bagnes» ou «Rouges du pays». Plus fluet que le Nez Noir, n’appartenant à aucun syndicat d’élevage, le «Roux du Valais» ne bénéficia d’aucun soutien cantonal. Malgré tout, il demeura le mouton préféré dans de nombreuses régions.
(tiré du travail du diplôme «Das Roux du Valais-Schaf» D. Wuarchaz 1994)

Jusque dans les années 1940, trois races furent présentes en Valais:
• Appelé également autrefois le mouton de Viège, le mouton Nez Noir, race à cornes encore actuellement sans pareil.
Le mouton Roux de Bagnes, plutôt petit, roux brun, généralement sans cornes, a été également introduit dans le canton de Berne et contribua ainsi à la sélection du Brun Noir du pays ou Brun du Jura.
• La vieille race «Roux du Valais» qui apparaît sous deux couleurs bien distinctes:
– l’espèce brun roux
– l’espèce noire, de Lötschen.

Le mouton RDV
Le mouton RDV
Le mouton RDV

Bis in die Vierzigerjahre des zwanzigsten Jahrhunderts lebten somit im Wallis drei Schafrassen:
• das gehörnte Schwarznasenschaf, das auch Visperschaf genannt wurde, hat als Ahne der heutigen Schwarznase überlebt;
• das Roux de Bagnes-Schaf, ein eher kleines, braunrotes bis schwarzbraunes, meist hornloses Schaf wurde in den 20er Jahren auch im Kanton Bern eingeführt und trug hier zur Entstehung des Schwarzbraunen Bergschafes oder Juraschafes bei;
• das alte Walliser Landschaf, das in zwei Farbschlägen auftritt
– dem rotbraunen Schlag, auch «älwen» genannt und
– dem schwarzen, Lötschen- oder Lötschschaf genannten Schlag.